Navigation – Plan du site
Comptes Rendus

Christian Gilain et Alexandre Guilbaud (dir.), Sciences mathématiques, 1750-1850. Continuités et ruptures

Paris, CNRS-Éditions, 2015. ISBN 978 2 271 08295 4
Pierre Crépel
p. 248-249
Référence(s) :

Christian Gilain et Alexandre Guilbaud (dir.), Sciences mathématiques, 1750-1850. Continuités et ruptures. Paris, CNRS-Éditions, 2015. ISBN 978 2 271 08295 4

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

1L’histoire des sciences a souvent aimé parler de continuités et de ruptures. Certains insistent sur le premier aspect, d’autres sur le second. À propos du siècle considéré ici, on a beaucoup entendu l’interprétation habituelle suivante : 1) avant la Révolution française, avec Bernoulli, Euler, Clairaut, D’Alembert, les mathématiques seraient tournées vers la résolution de problèmes physiques, donc peu formelles, en quelque sorte archaïques 2) au XIXe siècle, avec l’école algébrique anglaise, Cauchy, puis Weierstrass, on serait entré dans l’ère des mathématiques pures et de la rigueur, de la modernité. Examiner, confirmer, contester, nuancer ces affirmations, constitue le point de départ de cet ouvrage.

2Une vingtaine de chercheurs se sont exprimés à ce sujet sous des angles d’attaque divers : politiques, éditoriaux, institutionnels, philosophiques, mathématiques, issus d’autres sciences. L’ouvrage est divisé en deux parties : une longue présentation problématique d’une centaine de pages, par les coordinateurs, et un recueil de 14 études de cas, réparties en quatre chapitres : chap. 1 La place des mathématiques et des mathématiciens : recherche, enseignement, diffusion ; chap. 2 Mathématiques, applications, interactions ; chap. 3 Géométrie : entre tradition et modernité ; chap. 4 Le formel et le numérique. Les directeurs de l’ouvrage ont fait appel aux meilleurs spécialistes francophones, mais les études ne se limitent pas à la France.

3Ce livre n’est pas une juxtaposition de contributions indépendantes, ornée d’une introduction plus ou moins artificielle, il est le résultat de plusieurs armées de travail collectif où ont alterné des dépouillements bibliographiques sur le sujet, des recherches particulières, des bilans par domaine mathématique (géométrie, algèbre, analyse, probabilités, etc.) et par point de vue (enseignement, édition, liens avec les autres sciences, comparaisons internationales, etc.). La première partie (p. 13-110) est également issue de nombreuses séances d’étapes et de consultations de spécialistes, auteurs ou non d’articles dans ce volume ; elle n’en est pas moins pensée, construite et signée par les coordinateurs. Bien entendu, l’ouvrage respecte les règles très scrupuleuses de la recherche érudite, il n’en est pas moins lisible bien au-delà des spécialistes d’histoire des mathématiques des XVIIIe et XIXe siècles. Tant des mathématiciens que des historiens des idées peuvent y trouver leur compte sans être noyés sous la technicité ou sous les codes des spécialistes.

4Les contributions sont toutes intéressantes, non seulement en raison de la qualité des auteurs, mais aussi du fait du mode de préparation de l’ouvrage, où chacune d’entre elles a été présentée en séminaire, fait l’objet de discussions, de relectures par des personnes extérieures et de suggestions de réécriture à tel ou tel égard par les coordinateurs de l’ouvrage. On y voit alors plus clair sur l’analyse dialectique des continuités et des discontinuités multiples ou partielles en histoire des sciences, ou sur la question de la périodisation, et le XVIIIe et le XIXe siècles ne sont plus séparés artificiellement dans ce domaine.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pierre Crépel, « Christian Gilain et Alexandre Guilbaud (dir.), Sciences mathématiques, 1750-1850. Continuités et ruptures », Recherches sur Diderot et sur l'Encyclopédie, 51 | 2016, 248-249.

Référence électronique

Pierre Crépel, « Christian Gilain et Alexandre Guilbaud (dir.), Sciences mathématiques, 1750-1850. Continuités et ruptures », Recherches sur Diderot et sur l'Encyclopédie [En ligne], 51 | 2016, mis en ligne le 25 novembre 2016, consulté le 22 novembre 2017. URL : http://rde.revues.org/5461

Haut de page

Auteur

Pierre Crépel

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Propriété intellectuelle

Haut de page
  • Logo CNL
  • Revues.org