Navigation – Plan du site
Varia

La « pantomime » selon Diderot. Le geste et la démonstration morale

Hisashi Ida

Résumés

Les théories esthétiques de Diderot sur le théâtre et la peinture se caractérisent par un puissant attachement aux gestes inspiré à la fois par la conception sensualiste du langage et par la théorie de l’expression des passions. Cependant, la priorité des actions sur le discours affirmée par la notion de la « pantomime » dans les ouvrages tels que Lettre sur les sourds et muets, Entretiens sur le Fils Naturel et Salons ne signifie pas une abolition gratuite du discours au profit des gestes. Tout au contraire, la notion de la « pantomime » proposée par Diderot nous révèle l’interdépendance du discours et du langage gestuel dans la représentation et la communication des passions, qui commande un processus compliqué d’interprétation, en reliant les questions de l’image à celles de la sémiologie et de la rhétorique.

Haut de page

Entrées d’index

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Hisashi Ida, « La « pantomime » selon Diderot. Le geste et la démonstration morale », Recherches sur Diderot et sur l'Encyclopédie [En ligne], 27 | 1999, mis en ligne le 04 août 2007, consulté le 29 mars 2017. URL : http://rde.revues.org/871 ; DOI : 10.4000/rde.871

Haut de page

Droits d’auteur

Propriété intellectuelle

Haut de page
  • Logo CNL
  • Revues.org