Skip to navigation – Site map
Diderot

L’ekphrasis dans la théorie dramatique de Diderot

Ekphrasis in Diderot’s dramatic theory
Nicolas Olszevicki
p. 63-73

Abstracts

In Entretiens sur Le Fils naturel (1757) and De la poésie dramatique (1758), Diderot proposes a total reform of theatre with the aim of rehabilitating its visual dimension to the detriment of strictly discursive elements. While critics have seen this ‘literary pictoria- lism’ as one of his most important innovations, linking it to the rhetorical tradition of actio, they have not paid enough attention to another heritage linking Diderot to a rhetorical tradition emphasizing the persuasive and emotional virtues of ekphrastic speech. The present article looks at the historical dimension of ekphrasis by studying briefly two works which were very present in eighteenth-century French culture, namely the Pseudo-Longinus’s On the Sublime (translated by Boileau in 1674) and Fénelon’s Dialogues sur l’éloquence. It thus brings out the importance of the traditional concept of ekphrasis, derived from rhetoric rather than art, in Diderot’s reflection.

Top of page

Index terms

Top of page

Excerpt

Cairn

Full-text article available to subscribers or on a "pay per view" basis. It will be available on this URL in January 2020.
http://www.cairn.info/revue-recherches-sur-diderot-et-sur-l-encyclopedie-2016-1-page-63.htm

Outline

Le dramaturge et l’orateur
Diderot et la tradition de l’ekphrasis

First lines

Dans un siècle éclairé, dans un siècle où chaque citoyen peut parler à la nation entière par la voie de l’impression, ceux qui ont le talent d’instruire les hommes, ou le don de les émouvoir, les gens de lettres, en un mot, sont, au milieu du public dispersé, ce qu’étaient les orateurs de Rome et d’Athènes au milieu du peuple assemblé.

À quarante ans, après avoir privilégié pendant des années l’Encyclopédie, Diderot est revenu au théâtre, une passion qui chez lui remonte à l’enfance et ne l’a jamais quitté. « Isolé sur la surface de la terre, maître de mon sort, libre de préjugés, j’ai voulu une fois être comédien », raconte-t-il dans les Entretiens sur le Fils naturel. Si les conditions économiques difficiles de son arrivée à Paris rendirent ce rêve illusoire, une fois installé dans le « champ intellectuel », Diderot put se faire dramaturge et prendre part aux controverses théâtrales. Les deux pièces qu’il publie en 1757 (Le Fils naturel) et 1758 (Le Père de famille), proposent des ...

Top of page

References

Bibliographical reference

Nicolas Olszevicki, « L’ekphrasis dans la théorie dramatique de Diderot », Recherches sur Diderot et sur l'Encyclopédie, 51 | 2016, 63-73.

Electronic reference

Nicolas Olszevicki, « L’ekphrasis dans la théorie dramatique de Diderot », Recherches sur Diderot et sur l'Encyclopédie [Online], 51 | 2016, Online since 25 November 2018, connection on 25 June 2017. URL : http://rde.revues.org/5384 ; DOI : 10.4000/rde.5384

Top of page

About the author

Nicolas Olszevicki

Universidad de Buenos Aires-CONICET

Top of page

Copyright

Propriété intellectuelle

Top of page
  • Logo CNL
  • Revues.org