Navigation – Plan du site
Lecteurs de Diderot

Vers un « Dictionnaire critique des lecteurs de Diderot ». Échantillons

For a Dictionary of Diderot’s readers : selections. Balzac : a selective reading of Diderot
Fabien Girard, Nadège Langbour et Berenika Palus
p. 258-271

Résumés

Les effets des œuvres de Diderot sont si divers qu’il serait souhaitable d’entreprendre un Dictionnaire de ses lecteurs. On y trouverait des entrées correspondant à des spécialistes du philosophe, à des écrivains dont l’œuvre porte les traces visibles d’une lecture de Diderot, et d’autres, qui s’y réfèrent de façon plus discrète. Cette section réunit trois brèves études qui permettent d’esquisser un tel ouvrage. Fabien Girard rappelle que Balzac connaissait bien l’œuvre de Diderot à laquelle il fait régulièrement allusion. Nadège Langbour se demande si Jules Verne a pu se souvenir de Diderot en écrivant certains de ses romans. Enfin, Berenika Palus montre de quelle façon Diderot devient un personnage littéraire dans Semiramida, la pièce du dramaturge polonais Maciej Woltyszko crée en 1996.

Haut de page

Entrées d’index

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

Tout est double, même la vertu. Aussi Molière présente-t-il toujours les deux côtés de tout problème humain ; à son imitation, Diderot écrivit un jour : CECI N’EST PAS UN CONTE, le chef d’œuvre de Diderot peut-être, où il offre la sublime figure de mademoiselle de Lachaux immolée par Gardanne [sic], en regard de celle d’un parfait amant tué par sa maîtresse. Mes deux nouvelles sont donc mises en pendant, comme deux jumeaux de sexe différent. C’est une fantaisie littéraire à laquelle on peut sacrifier une fois, surtout dans un ouvrage où l’on essaie de représenter toutes les formes qui servent de vêtement à la pensée.

Quelle connaissance Balzac avait-il des textes de Diderot ? Dans quelle mesure ces lectures ont-elles pu inspirer ses propres écrits ?

S’agissant du premier point, depuis la thèse de Stephen J. Gendzier, de nombreuses études sont venues confirmer que l’auteur de La Comédie humaine avait lu de près plusieurs œuvres de Diderot. Margaret Gilman a repéré des traces des Salons...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Fabien Girard, Nadège Langbour et Berenika Palus, « Vers un « Dictionnaire critique des lecteurs de Diderot ». Échantillons », Recherches sur Diderot et sur l'Encyclopédie, 50 | 2015, 258-271.

Référence électronique

Fabien Girard, Nadège Langbour et Berenika Palus, « Vers un « Dictionnaire critique des lecteurs de Diderot ». Échantillons », Recherches sur Diderot et sur l'Encyclopédie [En ligne], 50 | 2015, mis en ligne le 25 novembre 2017, consulté le 30 avril 2017. URL : http://rde.revues.org/5307 ; DOI : 10.4000/rde.5307

Haut de page

Auteurs

Fabien Girard

Articles du même auteur

Nadège Langbour

Berenika Palus

Haut de page

Droits d’auteur

Propriété intellectuelle

Haut de page
  • Logo CNL
  • Revues.org