Navigation – Plan du site
Lecteurs de Diderot

Les tableaux de La Religieuse : du roman de Diderot au film de Nicloux

Scenes from La Religieuse : from Diderot’s novel to Nicloux’s film
Houda Landolsi
p. 244-255

Résumés

En 2013, presque un demi-siècle après l’adaptation polémique du roman posthume de Diderot par Jacques Rivette, Guillaume Nicloux revisite La Religieuse et fait découvrir au grand public l’histoire de Suzanne Simonin telle qu’il la voit. La réalisation du film oblige, inévitablement, à conférer aux tableaux de La Religieuse une coloration et un sens particuliers. C’est précisément à l’interprétation des tableaux du roman de Diderot proposée par Nicloux que cet article s’intéresse. L’étude porte principalement sur les tableaux qui mettent en scène le corps féminin : le corps hystérique qui se révolte et se soumet, succombant successivement à la déraison et à la mélancolie.

Haut de page

Entrées d’index

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

Dans une lettre à Meister datée du 27 septembre 1780, Diderot présente La Religieuse comme « un ouvrage à feuilleter sans cesse par les peintres ; dont la véritable épigraphe serait, si la vanité ne s’y opposait : son pittor anch’io ». Il ajoute ailleurs que « le roman est rempli de tableaux pathétiques ». L’intrigue de La Religieuse est en effet conçue comme une succession de tableaux et le verbe peindre hante le texte. La narratrice de La Religieuse n’écrit pas une lettre, ne raconte pas son histoire ; elle « pein[t] une partie de [s]es malheurs », elle décrit des scènes et des tableaux, elle « peint » notamment les innombrables « scènes de désespoir » qui ont eu lieu à Sainte-Marie. Provocatrice, la religieuse rebelle ne cesse de rabaisser la supérieure Sainte-Christine et « de peindre l’état de la maison sous les années passées » (p. 51). De même, Suzanne « ne saurai[t] [...] peindre [au marquis] la surprise générale » (p. 77) face à la demande de la mère Sainte-Christine de pri...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Houda Landolsi, « Les tableaux de La Religieuse : du roman de Diderot au film de Nicloux », Recherches sur Diderot et sur l'Encyclopédie, 50 | 2015, 244-255.

Référence électronique

Houda Landolsi, « Les tableaux de La Religieuse : du roman de Diderot au film de Nicloux », Recherches sur Diderot et sur l'Encyclopédie [En ligne], 50 | 2015, mis en ligne le 25 novembre 2017, consulté le 25 juin 2017. URL : http://rde.revues.org/5305 ; DOI : 10.4000/rde.5305

Haut de page

Droits d’auteur

Propriété intellectuelle

Haut de page
  • Logo CNL
  • Revues.org