Navigation – Plan du site
Diderot

Diderot et l’histoire naturelle, ou la science de l’abeille

Diderot and natural history, or the science of the bee
Pedro Pimenta
p. 83-96

Résumés

Au cœur de cette étude est la conception qu’eut Diderot de l’histoire naturelle comme science, dans les Pensées sur l’inteprétation de la nature et dans certains articles de l’Encyclopédie. En soulignant, dans la pensée de Diderot, le rôle de la conjecture comme méthode et la critique de l’abstraction comme procédure philosophique de base, on est amené à se demander dans quelle mesure la conception diderotienne de l’histoire naturelle n’est pas aussi une critique de la conception de d’Alembert des sciences de la nature, entendues comme des savoirs fondés presque exclusivement sur la géometrie et le calcul.

Haut de page

Entrées d’index

Haut de page

Notes de la rédaction

Article redigé dans le cadre de l’accord Capes-COFECUB 754/12. Mes remerciements à Maria das Graças de Souza, Michel Delon et Stéphane Pujol. Traduit du portugais par Alain Mouzat.

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

‘‘Le règne des mathématiques n’est plus. Le goût a changé. C’est celui de l’histoire naturelle et des lettres qui domine’’. Ce passage d’une lettre de Diderot à Voltaire (19/02/1758) est bien connu, et pour de bonnes raisons. Non seulement le ton en est mordant à l’égard de d’Alembert (qui, selon Diderot, n’aurait aucun génie pour l’histoire naturelle ni pour les Lettres), mais la lettre établit un contrepoint qui est loin d’être évident, car beaucoup (dont Buffon) considéraient l’histoire naturelle comme une science nécessairement compatible avec la physique. Enfin, elle établit une association inattendue en insinuant qu’il y aurait une affinité, voire une identité, entre le goût pour l’histoire naturelle et le goût pour les Lettres.

Il y aurait donc beaucoup à dire au sujet de cette lettre qui a été commenté avec justesse par Catherine Larrère, à qui nous avons emprunté la citation initiale de notre article. Pour notre part, nous nous limiterons à examiner une question précise : qu...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pedro Pimenta, « Diderot et l’histoire naturelle, ou la science de l’abeille », Recherches sur Diderot et sur l'Encyclopédie, 50 | 2015, 83-96.

Référence électronique

Pedro Pimenta, « Diderot et l’histoire naturelle, ou la science de l’abeille », Recherches sur Diderot et sur l'Encyclopédie [En ligne], 50 | 2015, mis en ligne le 25 novembre 2017, consulté le 22 octobre 2017. URL : http://rde.revues.org/5286 ; DOI : 10.4000/rde.5286

Haut de page

Droits d’auteur

Propriété intellectuelle

Haut de page
  • Logo CNL
  • Revues.org