Navigation – Plan du site
Comptes Rendus

Daniel Vaugelade, Louis Alexandre de La Rochefoucauld (1743-1792). Un aristocrate au service de la science, Paris, Éditions de l’Amandier, « La bibliothèque fantôme », 2014, 335 p. ISBN 978-2-35516-236-7

Pierre Crépel
p. 417-418

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

1Cet ouvrage est instructif et se lit bien. Certes, l’auteur n’y a pas vraiment respecté les règles historiques souhaitables : références de nombreuses citations ou affirmations omises ou approximatives, interprétations quelquefois hasardeuses, quasi-absence d’écho aux études existant sur les sujets traités. Cela dit, nous voudrions insister sur l’intérêt d’examiner le duc de la Rochefoucauld et les savants proches de lui : Le Sage, Saussure, Desmarest, Dolomieu, Pilâtre de Rozier, etc. C’est tout l’entourage des encyclopédistes de la seconde génération qui apparaît ici.

2D. Vaugelade attire notre attention sur un ensemble d’autographes peu connu : le fonds Clerc de Landresse, aux archives communales de Mantes- la-Jolie. Il pense que ces papiers, qui ont été remis par Ernest Clerc de Landresse (1800-1862), bibliothécaire de l’Institut de 1844 à 1862, provenaient de son prédécesseur Louis François Feuillet (1768 ou 1771-1843), secrétaire du duc, ami de Dolomieu, futur membre de l’Académie des sciences morales et politiques (p. 241). L’auteur nous donne un échantillon des correspondances, essentiellement issues de ce fonds (p. 277-315), entre La Rochefoucauld et Bucquet, Caire-Morand, Fourcroy, Guyton de Morveau, Lefèvre de Saint-Marc, Malesherbes, Poivre, Rozier, Sickingen et Tessier. Auparavant, il a rédigé des chapitres sur les liens du duc avec Le Sage, Saussure, Desmarest, Dolomieu, etc. sur toutes sortes de sujets comme la géographie, la géologie, les volcans, mais aussi les salpêtres, les aérostats, la botanique, ainsi que les hypothèses scientifiques générales qui s’y rapportent et qui touchent éventuellement les liens difficiles avec l’Écriture Sainte.

3L’auteur est souvent conduit à présenter les théories de l’époque et leurs contextes, de façon claire, disant en peu de mots les enjeux. Il situe aussi La Rochefoucauld par rapport aux institutions, en particulier la Société royale de médecine, l’Académie des sciences et la Société royale d’agriculture, dans lesquelles le duc s’est investi.

4Pour ce qui concerne les encyclopédistes, D. Vaugelade nous fournit surtout des renseignements sur Desmarest, mais aussi éventuellement sur d’autres comme Turgot ou Condorcet, et sur certains de leurs proches, comme la duchesse d’Enville ou Malesherbes. Si l’on étend le terme « encyclopédiste » aux auteurs de la Méthodique, et aux savants dont les travaux y sont relatés substantiellement, le lecteur accumulera d’autres informations utiles, par exemple sur Guyton de Morveau et Dolomieu. Nul doute qu’un inventaire systématique du fonds Clerc de Landresse donnerait un instrument de travail important.

5Signalons que cet ouvrage prend place dans une collection dite « Bibliothèque fantôme du château de la Roche-Guyon », comprenant une quinzaine de volumes dont certains apportent certainement des faits intéressant les encyclopédistes. On doit donc savoir gré à D. Vaugelade, visiblement passionné par la famille de La Rochefoucauld, de nous donner des pistes de recherche nouvelles. Plus généralement, cet ensemble constitue une stimulation supplémentaire pour entreprendre des études systématiques (disons dans l’esprit des Kafker) sur les encyclopédistes moins connus que Diderot, D’Alembert et autres, à partir de leurs relations avec divers personnages dont des fonds d’archives importants restent dispersés et peu étudiés.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pierre Crépel, « Daniel Vaugelade, Louis Alexandre de La Rochefoucauld (1743-1792). Un aristocrate au service de la science, Paris, Éditions de l’Amandier, « La bibliothèque fantôme », 2014, 335 p. ISBN 978-2-35516-236-7 », Recherches sur Diderot et sur l'Encyclopédie, 50 | 2015, 417-418.

Référence électronique

Pierre Crépel, « Daniel Vaugelade, Louis Alexandre de La Rochefoucauld (1743-1792). Un aristocrate au service de la science, Paris, Éditions de l’Amandier, « La bibliothèque fantôme », 2014, 335 p. ISBN 978-2-35516-236-7 », Recherches sur Diderot et sur l'Encyclopédie [En ligne], 50 | 2015, mis en ligne le 29 novembre 2015, consulté le 25 juin 2017. URL : http://rde.revues.org/5271

Haut de page

Auteur

Pierre Crépel

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Propriété intellectuelle

Haut de page
  • Logo CNL
  • Revues.org