Navigation – Plan du site
Comptes-Rendus

Malesherbes à Louis xVI ou les avertissements de Cassandre. Mémoires inédits 1787-1788, édition établie, présentée et annotée par ValérieAndré, Paris, Tallandier, « La bibliothèque d’Evelyne Lever », 2010.ISBN : 978-2-84734-708-1.

Franck Salaün
p. 354-355

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

1Sous ce titre déroutant, le lecteur découvrira trois mémoires passionnants rédigés par Malesherbes à l’intention de Louis XVI en 1787 et 1788 : le Mémoire présenté au roi en 1787 sur la résistance apportée par les parlements à l’enregistrement des édits (mémoire relatif à la nécessaire diminution des dépenses) ; les Motifs de la demande que j’ai faite au Roi au mois de juin 1788 ; et le Mémoire sur la situation présente des affaires en juillet 1788.

2Cette édition, établie, présentée et annotée par Valérie André à partir des manuscrits conservés dans le fonds Lamoignon des archives du château de Rosanbo, permet non seulement de mieux comprendre la pensée politique de Malesherbes,mais aussi d’apprécier à sa juste valeur une ligne de conduite éclairée et courageuse. On découvre, à travers ces mémoires, un homme extrêmement soucieux d’informer le roi et de plaider la cause de la nation. Il est vrai que Malesherbes,Valérie André le rappelle judicieusement dans sa substantielle introduction, était particulièrement bien placé pour analyser les failles de la monarchie française. Fils du président de la Cour des Aides, membre du Parlement de Paris dès 1741, premier président de la Cour des Aides de 1750 à 1771, et de 1774 à 1775, avec notamment la responsabilité de la Librairie de 1750 à 1763, secrétaire d’État à la Maison du roi de juillet 1775 à mai 1776, puis en retrait pendant quelques années, ce qui ne l’empêchera pas de militer en faveur de la liberté religieuse et de contribuer par ses écrits à l’adoption de l’édit de tolérance du 7 novembre 1787, et finalement Ministre d’État sans portefeuille d’avril à août 1788, il aura été l’un des magistrats les plus critiques de son temps à l’égard de la clandestinité des décisions et du recours aux lettres de cachet. Dans son Mémoire sur la situation présente des affaires, il exhorte le roi à satisfaire les demandes légitimes du public et à refuser la tentation du despotisme administratif. Il dessine ainsi les contours d’une monarchie constitutionnelle.

3L’oeuvre de Malesherbes mérite indéniablement d’être réévaluée. Ce recueil devrait y contribuer. Il complète avantageusement les ouvrages de Pierre Grosclaude (Malesherbes, témoin et interprète de son temps, Paris, Fischbacher, 1961 ; Malesherbes et son temps. Documents inédits, Paris, Fischbacher, 1964), ainsi que les éditions des Remontrances (UGE, 1978) et des Mémoires sur la librairie (Imprimerie nationale, 1994) procurées, respectivement, par Élisabeth Badinter et Roger Chartier. On ne peut qu’en recommander la lecture.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Franck Salaün, « Malesherbes à Louis xVI ou les avertissements de Cassandre. Mémoires inédits 1787-1788, édition établie, présentée et annotée par ValérieAndré, Paris, Tallandier, « La bibliothèque d’Evelyne Lever », 2010.ISBN : 978-2-84734-708-1. », Recherches sur Diderot et sur l'Encyclopédie, 47 | 2012, 354-355.

Référence électronique

Franck Salaün, « Malesherbes à Louis xVI ou les avertissements de Cassandre. Mémoires inédits 1787-1788, édition établie, présentée et annotée par ValérieAndré, Paris, Tallandier, « La bibliothèque d’Evelyne Lever », 2010.ISBN : 978-2-84734-708-1. », Recherches sur Diderot et sur l'Encyclopédie [En ligne], 47 | 2012, mis en ligne le 05 octobre 2012, consulté le 25 mai 2017. URL : http://rde.revues.org/4967

Haut de page

Auteur

Franck Salaün

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Propriété intellectuelle

Haut de page
  • Logo CNL
  • Revues.org