Navigation – Plan du site
Comptes rendus

Gianluigi Goggi : Denis Diderot, Fragments politiques échappés du portefeuille d’un philosophe. Textes établis et présentés par Gianluigi Goggi, Hermann, Paris, 2011, 224 p. ISBN : 978 27056 6927 0.

Ann Thomson
p. 237-238

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

1Il n’est plus nécessaire de présenter aux lecteurs de notre revue les travaux de Gianluigi Goggi qui s’attache depuis de longues années à l’étude des manuscrits de Diderot et notamment à ses contributions à l’Histoire des Deux Indes. Dans le présent volume, financé par le Ministère italien des Universités et de la Recherche, il nous livre enfin les résultats de ses recherches minutieuses et exhaustives consacrées aux Pensées détachées, rédigées par Diderot en 1772 et diffusées dans la Correspondance littéraire de Grimm.Depuis les recherches de Feugère il y a cent ans, nous savons que ces fragments conservés dans le fonds Vandeul furent rédigés comme des contributions à l’Histoire des Deux Indes. Dans son Introduction, qui occupe les cent premières pages du présent livre, G. Goggi reconstitue d’abord minutieusement l’histoire de la rédaction de ces fragments et des corrections apportées parGrimmet parMme d’épinay et de leur diffusion dans la Correspondance littéraire, et leur lien au texte de l’Histoire des Deux Indes. Il démontre par l’étude détaillée de quelques cas que les fragments ne représentent en toute probabilité qu’une partie de textes rédigés par Diderot à la relecture notamment des Recherches philosophiques sur les Américains de C. de Pauw, et ainsi que sa contribution à l’ouvrage de Raynal serait nettement plus considérable que n’indiquerait les fragments diffusés par Grimm.G. Goggi passe ensuite à l’étude d’ensemble de ces textes afin de démontrer leur unité et leur importance dans le développement de la pensée de Diderot. Il en dégage les six thèmes les plus importants, qui ont trait à l’histoire de l’humanité et le développement de la société sauvage à la société policée. Il montre aussi l’intérêt des notes de Grimm dans la Correspondance littéraire, qui témoignent des désaccords politiques entre lui et Diderot.

2Le reste de l’introduction est consacré à l’analyse des seize fragments. L’argument de chaque fragment est situé par rapport non seulement aux autres écrits de Diderot mais également aux débats de son temps et au texte de l’Histoire des Deux Indes. Ces pages sont donc à lire conjointement avec l’annotation du texte des fragments, présenté p. 111-175 et accompagné des notes de Grimm. Suivant le principe de DPV, certaines notes plus développées sont imprimées comme appendice. On donne également en annexe un texte de G.-H. Gaillard réécrit dans le fragment n° VIII afin de permettre la comparaison avec le texte de Diderot. Un deuxième Annexe indique pour chaque fragment les passages de la deuxième et troisième édition de l’Histoire des Deux Indes où il est repris, ainsi que la référence dans le fonds Vandeul, et il fournit le texte de l’édition de 1780.

3Enfin, une Postface par Georges Dulac étudie la réception du Fragment n° XVI qui, comme l’indique l’étude que lui consacre G. Goggi aux pages 73 à 100 de son Introduction, est « la pièce maîtresse de ce que Diderot a écrit sur la Russie ». G.Dulac consacre son étude à trois épisodes de la fortune de ce fragment important : son utilisation dans Les plans et les statuts des différents établissements de Catherine II d’Ivan Betskoï en 1774 ; sa reprise par Nicolas Demeunier dans l’Encyclopédie méthodique en 1780 ; et son insertion dans la Décade philosophique en 1796.

4Ainsi cette édition, à l’appareil critique impeccable, est exemplaire par l’étude minutieuse des manuscrits et des témoignages de l’époque, la rigueur de l’analyse, la prudence dans les conclusions tirées et l’érudition qui permet des conclusions définitives. Et l’intérêt de cette édition va bien au-delà de la pure érudition. L’étude de ces manuscrits et de leur lien avec le texte de l’Histoire des Deux Indes aide à comprendre la méthode de travail de Diderot et la façon dont sa réflexion est stimulée par les sujets abordés dans l’ouvrage publié par Raynal et par les ouvrages qui servent de source à sa contribution sur tel ou tel sujet. Cette édition, qui démontre l’importance de ces textes, constitue ainsi une contribution importante à la compréhension de la pensée politique de Diderot.

Haut de page

Document annexe

  • CR-AT (application/pdf – 94k)
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Ann Thomson, « Gianluigi Goggi : Denis Diderot, Fragments politiques échappés du portefeuille d’un philosophe. Textes établis et présentés par Gianluigi Goggi, Hermann, Paris, 2011, 224 p. ISBN : 978 27056 6927 0. », Recherches sur Diderot et sur l'Encyclopédie, 46 | 2011, 237-238.

Référence électronique

Ann Thomson, « Gianluigi Goggi : Denis Diderot, Fragments politiques échappés du portefeuille d’un philosophe. Textes établis et présentés par Gianluigi Goggi, Hermann, Paris, 2011, 224 p. ISBN : 978 27056 6927 0. », Recherches sur Diderot et sur l'Encyclopédie [En ligne], 46 | 2011, mis en ligne le 06 novembre 2011, consulté le 24 avril 2017. URL : http://rde.revues.org/4851

Haut de page

Auteur

Ann Thomson

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Propriété intellectuelle

Haut de page
  • Logo CNL
  • Revues.org