Navigation – Plan du site
Chroniques

Diderot parle portugais

Jacó Guinsburg et Newton Cunha
p. 235-236

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

1Au Brésil, la maison éditrice Perspectiva,fondée en 1965, se consacre à la diffusion de livres qui relèvent du grand domaine des sciences humaines et des arts, qu’il s’agisse d’auteurs étrangers ou nationaux. Son catalogue est déjà très étendu et approche aujourd’hui les mille titres ; parmi ceux-ci nombre d’oeuvres philosophiques comme celles de Platon, Descartes, Spinoza, Cassirer,Adorno ou Merleau-Ponty.

2Et c’est cette caractéristique qui la fit s’intéresser, depuis l’année 2000, à la publication sinon des opera omnia de Diderot, du moins de ses textes les plus importants et renommés. À vrai dire, ce projet connut un commencement de réalisation dans les années 1960, lorsque Jacó Guinsburg traduisit la Lettre sur les aveugles et la Lettre sur les sourds et muets, pour une autre maison d’édition, alors très connue, la Cultrix.

3Le plan de J. Guinsburg, à la tête des éditions Perspectiva dès l’origine, est de faire accéder le lecteur de langue portugaise au legs philosophique, littéraire et scientifique de Diderot. Ceci découle,évidemment, du fait que son oeuvre constitue, nous le savons, un moment priviligié de la pensée humaine, qui a contribué sans aucun doute à fonder notre modernité sociopolitique et culturelle.

4Le premier volume de la collection contient les titres suivants, dédiés à la philosophie et à la politique : la Lettre sur les aveugles et ses additions,l’Entretien entre D’Alembert et Diderot,Le Rêve de D’Alembert, Sur les Femmes, l’Entretien d’un philosophe avec Mme. La Maréchale de ***, les Principes philosophiques sur la matière et le mouvement, l’article Autorité politique et le Plan d’une université.

5Le deuxième tome, publié la même année 2000, inclut des écrits sur l’esthétique et la poétique, aussi bien que des récits, à savoir : l’Éloge de Richardson, le Paradoxe sur le comédien, De la poésie dramatique, la Lettre sur les sourds et muets et ses additions, les Essais sur la peinture, le texte sur Fragonard, les Regrets sur ma vieille robe de chambre, le Traité du beau, le Supplément au voyage de Bougainville, Ceci n’est pas un conte, Mme. de la Carlière et l’Entretien d’un père avec ses enfants.

6En 2006 parurent deux de ses romans : Jacques le fataliste et son maître et Le Neveu de Rameau ; ensuite, en 2007, on édita le premier des trois tomes de ses écrits ou contributions insérés dans l’Encyclopédie traitant de la philosophie de son histoire et d’autres articles comme, par exemple, art, intolérance et encyclopédie. Cette trilogie issue du Dictionnaire Raisonné fut conclue au début de 2011. Entretemps, ont paru Le Fils naturel (2008) et la deuxième traduction en portugais de La Religieuse (2009).

7La prochaine traduction que nous envisageons sera celle de l’Essai sur les règnes de Claude et Néron dont la publication est déjà prévue pour 2012.

8La collection Diderot, outre les travaux de coordination et de traduction de J. Guinsburg, bénéficie de l’orientation et des suggestions du professeur Roberto Romano, titulaire de la chaire de philosophie à l’Université de Campinas (Unicamp) et l’un des plus éminents philosophes brésiliens, et, plus récemment, du concours de Newton Cunha, traducteur et présentateur de la trilogie mentionnée ci-dessus.

Haut de page

Document annexe

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jacó Guinsburg et Newton Cunha, « Diderot parle portugais », Recherches sur Diderot et sur l'Encyclopédie, 46 | 2011, 235-236.

Référence électronique

Jacó Guinsburg et Newton Cunha, « Diderot parle portugais », Recherches sur Diderot et sur l'Encyclopédie [En ligne], 46 | 2011, mis en ligne le 03 novembre 2011, consulté le 27 mars 2017. URL : http://rde.revues.org/4805

Haut de page

Droits d’auteur

Propriété intellectuelle

Haut de page
  • Logo CNL
  • Revues.org