Navigation – Plan du site
Chroniques et Glanes
16

Vingt-deux articles manuscrits pour l’Encyclopédie localisés en Suisse romande

Jean-Daniel Candaux
p. 219-228

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

  • 1 FrankA. Kafker (in collaboration with Serena L. Kafker), The Encyclopedists as individuals: a biogr (...)

1Les manuscrits originaux des articles de l’Encyclopédie n’ont jamais fait l’objet d’une recherche systématique. Au cours de leur vaste enquête biographique sur les quelque 140 auteurs de ce dictionnaire, Frank A. et Serena L. Kafker n’ont repéré que ceux du médecin Antoine Louis conservés à la Bibliothèque municipale de Metz et celui de l’article « Honneur » dont le brouillon, de la main de Saint-Lambert, fait partie de la collectionMoulin desArchives de l’Académie française1. Il est vrai que ces auteurs mentionnent également l’existence de papiers et correspondances de Jean-Baptiste Bourguignon d’Anville (à la Bibliothèque nationale de France), de Jean Luton Durival (à la Bibliothèque municipale de Nancy), de Georges-Louis II Le Sage (à la Bibliothèque de Genève), de JacquesMontet et d’Etienne-Hyacinthe de Ratte (pour l’un et l’autre aux Archives départementales de l’Hérault, à Montpellier), mais sans signaler si ces fonds renferment ou non des manuscrits d’articles de l’Encyclopédie.

  • 2 Pierre-Paul Plan, « Une intéressante collection de cartes à jouer : Les papiers de Georges-Louis Le (...)
  • 3 L’inventaire des papiers Le Sage figure aux f. 1-29 du t. VIIIa du catalogue actuellement en usage.

2Pour ce qui est de Georges-Louis II Le Sage, il suffit de savoir que les papiers de ce savant, classés par lui en 57 cassettes, sont entrés sous la Restauration à la Bibliothèque de Genève, mais que leur masse chaotique en retarda longtemps le catalogage. C’est en 1941 seulement qu’ils furent redistribués en 25 porte-feuilles (et en 56 boîtes fabriquées tout exprès pour les 30 000 cartes à jouer qui avaient servi de bloc-notes à Le Sage), puis inventoriés par le bibliothécaire Pierre-Paul Plan, qui en parla dans le bulletin des Musées de Genève en novembre 19442. Il fut dès lors facile de repérer les cotes des manuscrits destinés au projet de l’article « Hypothèse » de l’Encyclopédie, d’autant qu’en 1993, les registres d’inventaire furent dactylographiés à neuf3.

  • 4 Jean-Daniel Candaux, « Un auteur (et même deux) pour “Idées”, “Induction”, “Probabilité” : Monsieur (...)
  • 5 Les Saladin genevois sont aujourd’hui éteints et faute d’une véritable histoire de cette grande fam (...)

3Un autre manuscrit de la même bibliothèque, où sont consignés les additions que le bibliothécaire et bibliographe Jean Senebier destinait à la nouvelle édition (jamais parue) de son Histoire littéraire de Genève (1786), m’a permis en 1993 d’attribuer à Charles-Benjamin de Langes deMontmirail de Lubières, un Huguenot d’Orange, né à Berlin en 1714, mort sans descendance à Genève en 1790, les trois articles IDEE, INDUCTION et PROBABILITE de l’Encyclopédie, demeurés jusqu’alors anonymes4. Cette identification ne manqua pas de retenir l’attention deThierry et Catherine de Marignac, les propriétaires actuels du château de Crans (onze fenêtres de façade dominant le lac Léman aux abords de Nyon, dans le canton de Vaud), où sont conservées les archives des propriétaires successifs de ce château construit par le Genevois Antoine Saladin en 1765-1770 et resté depuis lors aux mains de ses descendants. Lubières était étroitement apparenté aux Saladin, puisque sa soeur Marie-Louise avait épousé un Saladin dont la fille et unique héritière Marie-Charlotte Saladin devint en 1752 l’épouse de son cousin Antoine Saladin de Crans et en 1790 la principale légataire de son vieil oncle5. Les papiers, ou du moins une partie des papiers de Lubières sont entrés par ce canal dans les archives du château de Crans et parmi les manuscrits écrits de sa main, Catherine de Marignac a bien voulu me faire découvrir et me communiquer l’an dernier ceux des articles INDUCTION, PASSION et PROBABILITÉ de l’Encyclopédie – ce qui porte ainsi à quatre au total le nombre des articles connus de cet « encyclopédiste ». L’obligeance des propriétaires du château de Crans (auxquels j’adresse mes sentiments de respectueuse gratitude) est allée jusqu’à me procurer une photocopie de ces troismanuscrits autographes de Lubières qui seront désormais consultables au siège du Groupe D’Alembert à Paris.

  • 6 Raymond Naves,Voltaire et l’Encyclopédie, Paris,Ed. des Presses modernes, 1918.
  • 7 Comme le déplorent notamment Ira Wade et Norman L. Torrey, « Voltaire and Polier de Bottens », The (...)

4On n’a pas oublié, d’autre part, que dans le cadre de l’élaboration de la thèse complémentaire de son doctorat ès-lettres de l’université de Paris6, Raymond Naves avait découvert à Morges chez le Vaudois Henri Monod certains papiers de la famille Polier, que celui-ci tenait de sa mère.Parmi cesmanuscrits figuraient les autographes de dix-sept articles de l’Encyclopédie, écrits de la main d’Antoine-Noé Polier de Bottens, ce « prêtre de Lausanne » recruté en 1757 parVoltaire.Naves avait présenté succinctement ces manuscrits dans sa thèse parue en 1918 (et donné quelques extraits de ceux qui n’avaient pas été publiés),mais depuis lors, leur trace s’était perdue7. En 2006, recherchant avec l’accord d’Irène Passeron les lettres manuscrites de la correspondance de D’Alembert conservées hors de France, j’ai contacté les Archives cantonales vaudoises :dans sa réponse du 6mars 2006, leur directeurGilbert Coutaz, sur la base d’une recherche effectuée par l’archiviste Pierre-Yves Favez, m’a signalé la présence des manuscrits du doyen Polier de Bottens dans un lot de papiers Polier donnés par René Monod. Je suis très reconnaissant aux Archives cantonales vaudoises de ce renseignement, d’autant qu’elles ont bien voulu me procurer elles aussi une photocopie des dixsept articles manuscrits de Polier de Bottens destinés à l’Encyclopédie et que ces copies seront elles aussi déposées dans les archives du Groupe D’Alembert à Paris.

5Pour faciliter l’accès à ces manuscrits et les travaux auxquels ils pourraient donner lieu par la suite, il m’a paru utile de les décrire ici dans l’ordre alphabétique en les commentant brièvement :

6Hypothèse

7Incipit : A s’en tenir à l’Etymologie,Hypothese veut dire Supposition en general

8Auteur : Georges-Louis II Le Sage

9Manuscrits :

10A) « Materiaux destinés pour l’Article de l’Encyclopédie », §§ 1-50, brouillons partiellement autographes, 53 f. in-4° : Genève, BGE, Ms Fr. 2054/1.

11B) « Materiaux destinés pour l’Article de l’Encyclopédie », §§ 1-13 et §§ 1-42, deux mises au net non autographes, 2 ½ et 20 ½ p. : Genève, BGE,Ms Fr. 2019/2. L’article de G.-L. Le Sage n’a jamais paru ; ses versions successives font actuellement l’objet d’une étude approfondie de notre collègue lyonnais Hugues Chabot.

12Induction

13Incipit : C’est une maniere de raisonner par laquelle on tire une Conclusion generale

14Auteur : Charles-Benjamin de Langes de Montmirail de Lubières

15Manuscrit : Minute autographe, intitulée « Induction, envoyé pr l’Encyclopedie », 12 ½ p. in-4° numérotées 1-13 : Crans (VD), Archives du château de Crans. Le texte est quasiment identique à celui qui a été publié sans signature dans l’Encyclopédie, t. VIII, p. 686-690, mais le manuscrit comporte à chaque page une ou plusieurs corrections, suppressions ou adjonctions. Un alinéa entier a notamment été biffé avant le développement sur les trois classes des sciences.

16Kamos

17Incipit : Kemos, Kamos, faux Dieu des Moabites duquel il est souvent parlé dans l’Ecrit[ure] S[ain]te

18Auteur :Antoine-Noé Polier de Bottens

19Manuscrit : Brouillon autographe raturé, 3 p. in-4° : Lausanne, ACV, P René Monod 373/9. On ne trouve dans l’Encyclopédie aucun article sous cette vedette. Raymond Naves,Voltaire et l’Encyclopédie, Paris, 1918, p. 185, en a publié un extrait d’une dizaine de lignes.

20Kijoun

21Incipit : Kijoun que dom Calmet dans son dictionaire de la Bible rend tres mal à propos par Chion est une ancienne Idole

22Auteur :Antoine-Noé Polier de Bottens

23Manuscrit : Brouillon autographe raturé, 3 ½ p. in-4° : Lausanne, ACV, P René Monod 373/10. A quelques adoucissements près, le texte est identique à celui qui a été publié sans signature dans l’Encyclopédie, t. IX, p. 127-128.Une curieuse faute de lecture mérite pourtant d’être relevée.Au lieu du texte original : « le titre de Moloch ou Dominateur est toujours attaché [etc.] », l’imprimé donne « moloch ou dénominateur » (mon soulignement).

24Lares

25Incipit : Les Larres, anciennes Divinités domestiques de celles qu’on appelloit [deux mots grecs] sont asses peu connuës. Apulée dans son Livre de Deo Socratis est le seul

26Auteur :Antoine-Noé Polier de Bottens

27Manuscrit :Minute autographe sans rature, 3 ½ p. in-4° : Lausanne,ACV, P René Monod 373/12. L’article « Lares’ de l’Encyclopédie », t. IX, p. 292-293, signé D.J., est du chevalier Louis de Jaucourt et le présent texte est donc resté inutilisé et inédit.

28Liturgie

29Incipit : C’est un mot grec [mot grec], il signifie un oeuvre, un ministere Public,

30Auteur :Antoine-Noé Polier de Bottens

31Manuscrit : Brouillon autographe fortement raturé, 15 ½ p. in-4° numérotées 1-15 : Lausanne ACV, P René Monod 373/5. Le texte est en général identique à celui qui est publié dans l’Encyclopédie, t. IX, p. 596-599. L’article imprimé n’est pas signé, mais un N.B. annonce, en tête, que « L’article suivant qui est corrigé de la main de M. de Voltaire est d’un ministre de Lausanne ».A vrai dire, le manuscrit des Archives Polier ne comporte aucune intervention de la main de Voltaire. En revanche, on y découvre deux ou trois courts passages qui manquent dans l’imprimé, notamment la fin du développement sur les « questions importantes dont les premières notions parurent dans les Liturgies… qui grâce à une Philosophie plus saine, ou peut etre à un meilleur gout du siecle, seroi[en]t ignorées aujourd’hui si elles n’etoient conservées dans les humiliantes annales des egaremens de l’esprit humain ».

32Logomachie

33Incipit : Logomachie est un mot qui vient du grec, il signifie dispute de mots

34Auteur :Antoine-Noé Polier de Bottens

35Manuscrit :Minute autographe sans rature, 2 ½ p. in-4° : Lausanne,ACV, P René Monod 373/11. La quatrième page du manuscrit porte, de la main de Voltaire, quatre lignes d’endossement : « bottens / logomachie / article pour le / diction enciclopedique ». L’article non signé « Logomachie » de l’Encyclopédie, t. IX, p. 642-643, comporte dix-sept alinéas qui,comparés aux six alinéas du présentmanuscrit, se présentent ainsi :

36§ 1 = ms Polier 1 modifié   § 6-14 = nouveaux

37§ 2-4 = nouveaux         § 15-16 = ms Polier 3-4

38§ 5 = ms Polier 5         § 17 =ms Polier 6, sans la citation latine finale.

39Somme totale, le texte original de Polier a été utilisé d’un bout à l’autre par un rewriter qui n’a pas craint d’en modifier la rédaction et d’en bouleverser la structure, et surtout qui en a triplé l’étendue en y ajoutant une douzaine d’alinéas nouveaux dont une analyse approfondie révélerait peut-être l’origine voltairienne.

40Mages

41Incipit : Nom que les anciens Orientaux donnoient à leurs Sages, à leurs Philosophes et même, si l’on en croit divers auteurs, à leurs Rois

42Auteur :Antoine-Noé Polier de Bottens

43Manuscrit : Brouillon autographe fortement raturé, 7 ½ p. in-fol° : Lausanne,ACV, P René Monod 373/8. L’Encyclopédie, t. IX, p. 846-849 contient deux articles MAGES, le premier signé D.J., le second non signé, n’ayant rien de commun ni l’un ni l’autre avec le présent texte manuscrit, resté apparemment inédit, et dont Raymond Naves, Voltaire et l’Encyclopédie, Paris, 1918, p. 185-188 a publié plusieurs longs extraits.

44Magicien

45Incipit : On donne ce nom à un Enchanteur qui faut reellement, ou qui paroit faire des actions surnaturelles

46Auteur :Antoine-Noé Polier de Bottens

47Manuscrit : Brouillon autographe raturé, 6 p. in-fol° : Lausanne, ACV, P René Monod 373/8. Le texte est quasiment identique à celui qui a été publié sans signature dans l’Encyclopédie, t. IX, p. 850-852.

48Magie

49Incipit : Science occulte qui apprend à faire des choses qui paroissent au dessus du pouvoir Humain

50Auteur :Antoine-Noé Polier de Bottens

51Manuscrit : Brouillon autographe raturé, 6 p. in-fol° : Lausanne, ACV, P René Monod 373/8. Le texte est quasiment identique à celui qui a été publié sans signature dans l’Encyclopédie, t. IX, p. 852-854.

52Malachbelus

53Incipit : Nom d’une fausse Divinité qu’on trouve parmi les Dieux des Palmyreniens

54Auteur :Antoine-Noé Polier de Bottens

55Manuscrit : Brouillon autographe raturé, 11 p. in-fol° : Lausanne, ACV, P René Monod 373. Le texte est en général identique à celui qui a été publié sans signature dans l’Encyclopédie, t. IX, p. 926-929, où manque néanmoins un alinéa consacré au culte de Belial.

56Mambrè

57Incipit : Mambrè ou Mamrè c’est le nom d’une vallée tres fertile et fort agreable dans la Palestine

58Auteur :Antoine-Noé Polier de Bottens

59Manuscrit : Brouillon autographe raturé, à la suite de celui de l’article « Manes », 2 ½ p. in-fol° : Lausanne,ACV, P René Monod 373/7. Le texte est à peu près identique à celui qui a été publié sans signature dans l’Encyclopédie, t. IX, p. 954-956,mais il a subi quelques coupures de la censure royale (dévoilées par Douglas H. Gordon and Norman L. Torrey, The Censoring of Diderot’s Encyclopédie, New York, Columbia University Press, 1947, p. 69-70).

60Manes

61Incipit : Divinités domestiques des anciens Payens et dont il paroit par leur mythologie qu’ils n’avoient pas des idées bien fixes

62Auteur :Antoine-Noé Polier de Bottens

63Manuscrit : Brouillon autographe raturé, 3 p. in-fol. : Lausanne, ACV, P René Monod 373/7. Le texte est quasiment identique à celui qui a été publié sans signature dans l’Encyclopédie, t. X, p. 17-18, oùmanque seulement l’alinéa final sur le mot ‘manoir’.

64Maosim

65Incipit : C’est le nom d’une Divinité, dont le prophete Daniel parle dans le 11e chapitre de ses Revelations

66Auteur :Antoine-Noé Polier de Bottens

67Manuscrit :Brouillon autographe raturé, avec un long alinéa biffé, 3 ½ p. in-fol° : Lausanne,ACV, P René Monod 373/4. Le texte est quasiment identique à celui qui a été publié sans signature dans l’Encyclopédie, t. X, p. 64-65, où manque seulement la phrase finale.

68Melchisedec et Melchisedeciens

69Incipit : Roy de Salem et Grand Prêtre du Très Hault

70Auteur :Antoine-Noé Polier de Bottens

71Manuscrit : Brouillon autographe très raturé, 5 p. in-fol° : Lausanne, AVCV, P René Monod 373/. L’Encyclopédie ne comporte aucun article « Melchisédec » et l’article « Melchisédéciens » qu’on trouve, sans signature, au t. X, p. 312, n’est pas conforme au présent texte de Polier. Ce double article était donc resté inutilisé et inédit, jusqu’à ce que Raymond Naves, Voltaire et l’Encyclopédie, Paris, 1918, p. 188-189, en publie trois extraits.

72Mer Rouge

73Incipit : C’est le nom qu’on donne communement au Golphe arabique, Nom qu’a rendu celebre

74Auteur :Antoine-Noé Polier de Bottens

75Manuscrit : Brouillon autographe raturé, 3 ½ p. in-fol° : Lausanne,ACV, P René Monod 373/1. L’article ‘Mer Rouge’ de l’Encyclopédie, t. X, p. 367-368, signé D.J., est du chevalier Louis de Jaucourt et le présent article est donc resté inutilisé et inédit, jusqu’à ce que Raymond Naves, Voltaire et l’Encyclopédie, Paris, 1918, p. 189-190, en publie un extrait.

76[Messia]

77Incipit : Messie, en Latin Messia, est le nom propre d’une ancienne Deesse des Romains, Elle presidoit à la moisson

78Auteur :Antoine-Noé Polier de Bottens

79Manuscrit : Brouillon autographe raturé, ¾ p. in-fol. : Lausanne, ACV, RP René Monod 373/6. On ne trouve dans l’Encyclopédie aucun article sous cette vedette et ce texte est resté inédit jusqu’à ce que Raymond Naves, Voltaire et l’Encyclopédie, Paris, 1918, p. 190, en publie un extrait.

80Messie

81Incipit :Messie,Messias, ce terme vient de l’Hebreu

82Auteur :Antoine-Noé Polier de Bottens

83Manuscrits : A) Brouillon autographe très raturé, 22 ½ p. in-fol° : Lausanne,ACV, P René Monod 373/2. B) Mise au net autographe, avec corrections de la main de Voltaire, 42 ½ p. in-4° numérotées 1-43 : Lausanne,ACV, P René Monod 373/3. Fameux article imprimé sans signature dans l’Encyclopédie, t. X, p. 401-407, repris ensuite par Voltaire dans son Dictionnaire philosophique, puis dans ses Questions sur l’Encyclopédie et dont les versions successives ont fait l’objet d’un tableau comparatif dressé par Raymond Naves, Voltaire et l’Encyclopédie, Paris, 1918, p. [191-193], qui mériterait d’être élargi aux trois ou quatre leçons des présents manuscrits.

84Mutinus

85Incipit : Nom d’un faux Dieu des Payens, il paroit par ce qu’en disent Arnobe et Lactance que Mutinus se confondoit souvent avec Priape

86Auteur :Antoine-Noé Polier de Bottens

87Manuscrit :Brouillon autographe raturé, à la suite de l’article « Messia », ¾ p. in-fol. : Lausanne,ACV, P René Monod 373/6. On ne trouve dans l’Encyclopédie aucun article sous cette vedette et celui-ci est donc resté inutilisé et apparemment inédit jusqu’à présent.

88Passions

89Incipit :Les penchants, les inclinations, les desirs & les aversions, poussés à un certain degré de vivacité

90Auteur : Charles-Benjamin de Langes de Montmirail de Lubières

91Manuscrit :Minute autographe, 17 p. in-4° numérotées 1-17 :Crans (VD), Archives du château de Crans Texte presque totalement exempt de ratures et quasiment identique à celui qui a été publié sans signature dans l’Encyclopédie, t. XII, p. 142-146.

92Probabilité

93Incipit : Toute proposition considérée en elle-meme peut etre certaine ou incertaine

94Auteur : Charles-Benjamin de Langes de Montmirail de Lubières

95Manuscrit : Minute autographe, 24 ½ p. in-4° numérotées 1-25, avec cet en-tête : « article fait pr l’Encyclopédie. Envoyé le 20 Juill. 1760 » : Crans (VD),Archives du château de Crans

96Texte presque totalement exempt de ratures et à peu de chose près identique à celui qui a été publié sans signature, en 1765, dans l’Encyclopédie, t. XIII, p. 393-400.

Haut de page

Document annexe

Haut de page

Notes

1 FrankA. Kafker (in collaboration with Serena L. Kafker), The Encyclopedists as individuals: a biographical dictionary of the authors of the Encyclopédie, Oxford, TheVoltaire Foundation (SVEC 257), 1988, passim.

2 Pierre-Paul Plan, « Une intéressante collection de cartes à jouer : Les papiers de Georges-Louis Lesage », Les Musées de Genève, 1re année, n° 6, novembre 1944, p. 1.

3 L’inventaire des papiers Le Sage figure aux f. 1-29 du t. VIIIa du catalogue actuellement en usage.

4 Jean-Daniel Candaux, « Un auteur (et même deux) pour “Idées”, “Induction”, “Probabilité” : Monsieur de Lubières encyclopédiste », Recherches sur Diderot et sur l’Encyclopédie, n° 15, octobre 1993, p. 71-96.

5 Les Saladin genevois sont aujourd’hui éteints et faute d’une véritable histoire de cette grande famille, on consultera les Notices généalogiques sur les familles genevoises de J.-A. Galiffe,Genève, 1892, t. II, deuxième édition, p. 520-533.

6 Raymond Naves,Voltaire et l’Encyclopédie, Paris,Ed. des Presses modernes, 1918.

7 Comme le déplorent notamment Ira Wade et Norman L. Torrey, « Voltaire and Polier de Bottens », The Romanic Review, XXXI/2,April 1940, p. 147-155..

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Daniel Candaux, « Vingt-deux articles manuscrits pour l’Encyclopédie localisés en Suisse romande », Recherches sur Diderot et sur l'Encyclopédie, 44 | 2009, 219-228.

Référence électronique

Jean-Daniel Candaux, « Vingt-deux articles manuscrits pour l’Encyclopédie localisés en Suisse romande », Recherches sur Diderot et sur l'Encyclopédie [En ligne], 44 | octobre 2009, document 16, mis en ligne le 13 octobre 2009, consulté le 25 mai 2017. URL : http://rde.revues.org/4577

Haut de page

Droits d’auteur

Propriété intellectuelle

Haut de page
  • Logo CNL
  • Revues.org