Navigation – Plan du site
Enquêtes, suite : expériences d’utilisateurs

Accès électronique à l’Encyclopédie de Diderot et D’Alembert : investigation méthodique d’un maquis intellectuel.

Paul Laurendeau
p. 149-160

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

1Ces hérésies sont comme les tonneaux vides qu’on jette à la baleine : tandis que le monstre terrible s’amuse de ces tonneaux, le vaisseau échappe au danger. Tandis que les esprits s’occupent de l’hérésie, le gros de la doctrine échappe à l’examen ; mais il faut que le moment fatal arrive. C’est celui où la dispute cesse. Alors on tourne contre le tronc des armes

2aiguisées sur les branches ; à moins qu’une nouvelle hérésie ne succède à la première, un nouveau tonneau qui amuse la baleine. Denis Diderot, Réfutation suivie de l’ouvrage d’Helvétius intitulé l’Homme.
La pensée matérialiste moderne s’est développée sous la forme d’une culture de résistance à un ordre social n’hésitant pas, pour sa part, à appliquer des techniques de répression toutes matérielles face aux développements intellectuels jugés séditieux (Herrmann-Mascard 1968, Kafker 1973, Shackleton 1975, Darnton 1973, 333, Darnton 1982, 28-31, Swiggers 1984, 86-90, Darnton 1986). Cette culture de résistance a adopté à maintes reprises une forme — presque un genre littéraire — donnant une part centrale à la stratégie de la dissimulation (Lefebvre 1983, 103-112, Green 1990, Lojkine 1999, 67-69). « Les encyclopédistes excellent à cette petite guerre » (Soboul 1984, 20). Aussi, il est clair qu’il faut se féliciter que la censure royale n’ait pas disposé, à l’époque de la parution de l’Encyclopédie, de l’instrument en cours de finalisation par nos collègues de Chicago (ARTFL [en ligne], voir aussi Morrissey, Iverson et Olsen 1998, ainsi que Andreev, Iverson et Olsen, 1999). En effet, c’eût été la parade parfaite à ce qui fut le principal exercice textuel appliqué systématiquement et à une grande échelle par les encyclopédistes : la dissimulation d’idées novatrices sous couvert lexicographique. L’œuvre des encyclopédistes est un véritable maquis intellectuel, où la rationalité progressiste joue à cachecache avec la censure, ou plus précisément avec la présomption de censure.
Le copieux article DIEU, le docile article CHRISTIANISME ne disent rien de trop sulfureux (Kafker 1964, 40-41 dit sans ambage des auteurs du second : « it was clear that their praise was insincere ». Darnton 1982, 26 observe que les encyclopédistes sont « obligés d’user de subterfuges en enveloppant leurs articles de fausses protestations d’orthodoxie », voir aussi Soboul 1984, 21). Pendant ce temps, le petit article ÉPI est une dénonciation en règle de l’obscurantisme et de ses contre-vérités….

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Paul Laurendeau, « Accès électronique à l’Encyclopédie de Diderot et D’Alembert : investigation méthodique d’un maquis intellectuel. », Recherches sur Diderot et sur l'Encyclopédie, 31-32 | 2002, 149-160.

Référence électronique

Paul Laurendeau, « Accès électronique à l’Encyclopédie de Diderot et D’Alembert : investigation méthodique d’un maquis intellectuel. », Recherches sur Diderot et sur l'Encyclopédie [En ligne], 31-32 | Avril 2002, mis en ligne le 16 mars 2008, consulté le 27 juin 2017. URL : http://rde.revues.org/3033 ; DOI : 10.4000/rde.3033

Haut de page

Droits d’auteur

Propriété intellectuelle

Haut de page
  • Logo CNL
  • Revues.org