Navigation – Plan du site
Varia

Diderot vu par les Nouvelles ecclésiastiques

Jean Sgard

Résumés

Les journalistes des Nouvelles ecclésiastiques, dirigés de 1746 à 1759 par Fontaine de La Roche, ont discerné en Diderot « le plus fougueux ennemi de la religion ». Tout en lui accordant un certain respect, ils ont attaqué en lui l’auteur véritable de la thèse de l’abbé de Prades et le directeur de l’Encyclopédie, machine de guerre contre la religion. Dans l’article ENCYCLOPÉDIE, Diderot réplique en prenant, de façon inattendue, la défense de Montmorin, évêque de Langres, accusé de monopole par les jansénistes ; il se range ainsi du côté du pouvoir. A sa mort, les jansénistes dénonceront une dernière fois la collusion de fait entre les philosophes et les jésuites ; mais avec Diderot, comme avec Montesquieu, ils ont su choisir leur adversaire.

Haut de page

Entrées d’index

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jean Sgard, « Diderot vu par les Nouvelles ecclésiastiques », Recherches sur Diderot et sur l'Encyclopédie [En ligne], 25 | 1998, mis en ligne le 04 août 2007, consulté le 24 juin 2017. URL : http://rde.revues.org/1291 ; DOI : 10.4000/rde.1291

Haut de page

Auteur

Jean Sgard

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Propriété intellectuelle

Haut de page
  • Logo CNL
  • Revues.org