Navigation – Plan du site
Diderot, philosophie, matérialisme

Diderot, le matérialisme et la division de l’espèce humaine

Ann Thomson

Résumés

Cet article tente de situer la pensée de Diderot par rapport à des réflexions contemporaines sur les variétés dans l’espèce humaine, et de voir les difficultés que cette question soulève pour lui. Car certains des auteurs de systèmes de classification des races selon des critères physiques, fondateurs de l’anthropologie physique du XIXe siècle se situent dans la lignée de conceptions matérialistes de l’être humain. Nos rappelons d’abord certains aspects de la réflexion de Diderot concernant l’être humain et sa place dans la nature, notamment le type de déterminisme auquel il est soumis, sa place dans l’échelle des êtres, les variations géographiques de l’homme. Diderot affirme l’unité de la nature et critique toute tentative de classer les êtres ; mais, comme d’autres penseurs de l’époque, il s’intéresse à la question des variétés dans l’espèce humaine et il reprend les généralisations concernant les différences entre les « races ». Dans l’article HUMAINE ESPÈCE, il affirme même l’inégalité intellectuelle des races. Il est fasciné par la physionomie et s’intéresse vivement aux théories de Camper, inventeur de la « ligne faciale », reprise par les anthropologues physiques. Mais Diderot l’utilise pour souligner la continuité entre les espèces. Ce qui ressort de cette analyse est la difficulté pour Diderot de penser les différences entre les hommes. Son désir de fonder une anthropologie matérialiste l’amène à souligner l’influence de l’organisation physique sur les capacités intellectuelles ; mais son refus de tout système de classification, sa conception de la chaîne des êtres et sa conscience du flux dans la nature, lui interdisent d’aller très loin dans cette direction. Soucieux d’affirmer la liberté politique et de fonder une morale sur les ressemblances entre les hommes, il ne prend pas une direction que d’autres n’hésiteront pas à prendre.

Haut de page

Entrées d’index

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Ann Thomson, « Diderot, le matérialisme et la division de l’espèce humaine », Recherches sur Diderot et sur l'Encyclopédie [En ligne], 26 | avril 1999, mis en ligne le 04 août 2007, consulté le 27 mai 2017. URL : http://rde.revues.org/1191 ; DOI : 10.4000/rde.1191

Haut de page

Auteur

Ann Thomson

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Propriété intellectuelle

Haut de page
  • Logo CNL
  • Revues.org