Navigation – Plan du site
Diderot, philosophie, matérialisme

L’identité personnelle selon Diderot

Franck Salaün

Résumés

Alors que la question de la nature du moi fait l’objet de nombreuses réflexions dans son œuvre, Diderot n’en a pas donné de présentation synthétique. Sans prétendre en fournir une version définitive, notre étude s’efforce de dégager de certains textes de Diderot sa conception de l’identité personnelle. On constate ainsi que Diderot reprend les données du problème sans se satisfaire de la réponse de Locke. L’originalité de sa démarche consiste à interroger les possibilités du corps, en particulier dans l’expérience de la mémoire. En somme, l’organisation, l’histoire individuelle, l’habitude et le travail de l’individu sur lui même permettent à Diderot d’esquisser une définition matérialiste non-réductionniste de l’identité personnelle.

Haut de page

Entrées d’index

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Franck Salaün, « L’identité personnelle selon Diderot », Recherches sur Diderot et sur l'Encyclopédie [En ligne], 26 | avril 1999, mis en ligne le 04 août 2007, consulté le 27 mai 2017. URL : http://rde.revues.org/1091 ; DOI : 10.4000/rde.1091

Haut de page

Auteur

Franck Salaün

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Propriété intellectuelle

Haut de page
  • Logo CNL
  • Revues.org