Navigation – Plan du site
Diderot, philosophie, matérialisme

Le décentrement matérialiste du champ des connaissances dans l’Encyclopédie

Stéphane Lojkine

Résumés

L’Encyclopédie peut se définir comme un travail de la matière en perpétuel devenir. Elle n’est pas un objet, mais une Chose (Lacan) qui tend vers la dignité d’objet. L’article CARACTÈRE révèle de façon particulièrement nette ce rapport inédit de la culture encyclopédique à la matière, à la fois la matière du savoir et la matière technique ou, plus généralement, la matérialité du réel. On analyse ici l’évolution de la définition du mot CARACTÈRE de Furetière à Trévoux, puis à l’Encyclopédie, et ses implications idéologiques : abandon de la taxinomie, historicisation de la Chose en jeu, décentrement et refondation symbolique par le passage de la pure textualité à la communication, à la technique, à l’image. Car étudier le matérialisme de l’Encyclopédie n’est pas seulement l’affaire des historiens, soucieux d’éviter les anachronismes : ici se joue un rapport inédit et révolutionnaire au réel dont nous n’avons pas fini d’assumer l’héritage.

Haut de page

Entrées d’index

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Stéphane Lojkine, « Le décentrement matérialiste du champ des connaissances dans l’Encyclopédie », Recherches sur Diderot et sur l'Encyclopédie [En ligne], 26 | avril 1999, mis en ligne le 04 août 2007, consulté le 27 juillet 2017. URL : http://rde.revues.org/1041 ; DOI : 10.4000/rde.1041

Haut de page

Auteur

Stéphane Lojkine

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Propriété intellectuelle

Haut de page
  • Logo CNL
  • Revues.org