Navigation – Plan du site
Diderot, philosophie, matérialisme

Matière des métaphores, métaphores de la matière

Annie Ibrahim

Résumés

La pensée de Diderot, considérée par nombre de ses lecteurs comme non philosophique, manifeste une résistance à l’architectonique traditionnelle du système et du concept. En lieu et place des anciens systèmes de la matière qui ont, à ses yeux, fait la preuve de leur faillite, Diderot construit une libre enquête sur l’idée de matière qui prend la forme d’un dispositif d’intégration des éléments matériels selon un principe d’ordre régional ouvert et inachevé. L’outil philosophique de ce nouveau matérialisme est l’expression métaphorique. Le coup de force de Diderot est de donner à la métaphore le pouvoir signifiant du concept = si la métaphore sied à l’enquête de Diderot sur l’idée de matière, c’est que celle-ci est pensée sur le mode d’un mutabilisme aléatoire. Le dynamisme inventif de la molécule matérielle comme celui de la métaphore invitent à s’attendre à du nouveau = les monstres vivants et les images littéraires inédites en témoignent. Cette philosophie métaphonique de la matière, intolérante au poids d’une architectonique, présente ainsi un type de systématicité dont la logique ne supporte ni la prévisibilité, ni l’exclusion.

Haut de page

Entrées d’index

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Annie Ibrahim, « Matière des métaphores, métaphores de la matière », Recherches sur Diderot et sur l'Encyclopédie [En ligne], 26 | avril 1999, mis en ligne le 04 août 2007, consulté le 27 mai 2017. URL : http://rde.revues.org/1001 ; DOI : 10.4000/rde.1001

Haut de page

Auteur

Annie Ibrahim

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Propriété intellectuelle

Haut de page
  • Logo CNL
  • Revues.org